Célébrités

Kiko Matamoros parle des opérations esthétiques de sa petite amie

Deux semaines semblent avoir suffi Kiko Matamoros tomber amoureux jusqu'aux barreaux. Du moins, c’est ce que ses gestes et ses paroles d’hier sur le tournage de 'Save me' disent quand il n’a aucun scrupule à en parler. Marta López Álamo, la jeune femme qui a réussi à conquérir son cœur presque en même temps a mis fin à sa relation avec Cristina Pujol au bout de trois mois seulement.

Kiko est également disposé à défendre Marta des attaques de l'opinion publique. Avec des ongles et des dents. Hier, après l’information sur ses retouches esthétiques prises par les médias ces derniers jours, n’a pas hésité à clarifier la vérité sur ces opérations de cette fille qui aspire à être Miss Espagne.

Matamoros a révélé que sa partenaire avait légèrement retouché sa lèvre: "Juste un peu d'acide hyaluronique". Bien qu'il ait avoué qu'il n'excluait pas la possibilité de passer par la salle d'opération, il y a une partie de son corps qui ne le convainc pas - elle dit qu'il laisse tomber sa bave et qu'il obtient un sourire instantané dès qu'il entend son nom.

"Elle il veut améliorer son nez car il comprend qu'il vaudrait mieux avoir un meilleur nez et je lui ai dit que je trouvais cela absurde ", étaient les mots du collaborateur de 'Sálvame', qui ne voulait pas donner de détails sur le moment exact où ils s'étaient rencontrés. Tu caches quelque chose? C'est assez probable, car à l'époque, il avait un sourire malicieux.

Le même qui s'est effacé d'un coup quand il a mis sur la table le fait qu'il n'arrête pas de recevoir sur les réseaux sociaux commentaires égarés sur la différence d'âge ce qui est entre lui et son nouveau partenaire. Il se demande pourquoi il agit de la sorte et non d’autres célébrités qui se trouvent dans la même situation.

Plus de nouvelles de Kiko Matamoros ...

- Kiko Matamoros et Cristina Pujol subissent leur première crise

- Kiko Matamoros parle de la cécité de son œil droit

- Kiko Matamoros et Cristina Pujol ont cassé

Loading...